L'Affaire Octavia Effe, de Ziska Larouge, par Thierry-Marie Delaunois

Laffaireoctaviaeffe

 

 

" - Tout a été nettoyé ici. Cependant, on a trouvé des traces de sang dans la bibliothèque de l'écrivaine, sur le sous-main de son bureau. Quelques gouttes à peine. j'ai envoyé le tout à l'analyse. Et une descente de lit a disparu." Quel est ce mystère? L'écrivaine a brusquement disparu. Octavia Effe a-t-elle été tuée chez elle?

L'enquête est menée par la jeune Joy Froissart, lieutenant de gendarmerie, et par Michaël, son mari sous-lieutenant, Pedro Rodriguez, responable de la Section de Recherches, jouant lui aussi un rôle non négligeable dans cette affaire. Quand il s'agit de fouiller...

Débutant par la découverte d'un motard, un certain Mathieu M., laissé pour mort sur une route déserte, "L'affaire Octavia Effe" nous entraîne sur des chemins bien inquiétants, au menu : disparition, meurtre, névrose, manipulation, un sérieux casse-tête en fin de compte pour des enquêteurs sur les nerfs, qui ont eux aussi leurs propres démons à combattre et non les moindres.

Casse-tête? Jugez-en par vous-mêmes : le motard semble n'avoir aucune existence légale, c'est une énigmatique voiture rouge qui l'a percuté, le blessé est le présumé mari de la célèbre disparue dont la maison a été nettoyée de fond en comble. Où donner de la tête? Les pistes sont nombreuses...

Une écriture parfaitement maîtrisée, un scénario millimétré, des échanges enlevés, des personnages hauts en couleur, un style accrocheur que l'on peut qualifier de "filmique", c'est tout ça, "L'Affaire Octavia Effe" de Ziska Larouge, auteure de chansons, de scénarios, de nouvelles et de romans, un polar mouvementé, l'on bondit en permanence d'un lieu à un autre, un polar s'intégrant merveilleusement bien dans la collection "Noirs desseins" des éditions Academia ; la lecture en est aisée, l'écrivaine très inspirée souvent n'y allant pas par quatre chemins : "Chacun avait perçu chez l'autre une lassitude qui ne devait rien au manque de sommeil ou à l'enquête en cours. D'un accord tacite, sans qu'un mot soit nécessaire pour l'exprimer, les deux choisirent alors..." Froissart et Rodriguez arriveront-ils à s'entendre pour le bien de l'enquête ? Michaël, le mari de Joy, parviendra-t-il à conserver perpétuellement la tête froide dans le même but ? Rien n'est moins sûr, leurs investigations les menant parfois aux passes d'armes et à se questionner chacun de son côté sur le couple qu'ils forment. La Berezina en perspective? Et que viennent donc faire Marie Gillain et Stephen King dans cette histoire? La réponse au coeur de ce polar de haute voltige. Une lecture recommandée... accompagnée d'une bonne Leffe?

Ziskallarouge

Ajouter un commentaire

Anti-spam