7 roman thierrybis

7 roman thierrybis

 

Une première lecture pour cette saison:

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes mêlant prose et poésie !

 

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence !

 

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique !

 

 

Une quatrième lecture: son dernier roman !

Connectée

Un roman dans l'air du temps!

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, référencement optimal, de l'inédit, à consommer gratuitement et sans modération !

 

 

La consolation de l'ange, de Frédéric Lenoir, par Thierry-Marie Delaunois

Ange1

 

"...Je pense que seule la raison est universelle. Les croyances et les religions sont toujours liées aux cultures qui les ont produites, mais aussi aux affects, aux désirs des individus et des groupes humains qui les partagent. Je n'y adhère pas, mais je constate que certains de ces désirs et de ces aspirations rejoignent les valeurs humanistes auxquelles je souscris comme la justice, la tolérance ou le respect d'autrui, tandis que d'autres en sont aux antipodes..." Blanche, malgré ses quatre-vingt-douze ans, a manifestement toujours toute sa tête. Toute sa lucidité. Mais qui est-elle et qui est donc son jeune interlocuteur ? Celui-ci lui a demandé ce en quoi elle croit alors qu'ils parlaient tous deux de fondamentalisme...

D'un côté nous avons Hugo, vingt ans, réanimé à la suite d'une tentative de suicide, jeune pessimiste souffrant d'un mal-être profond n'attendant déjà plus rien de la vie après avoir lamentablement échoué une troisième fois au concours d'entrée en médecine ; de l'autre nous avons Blanche, une dame très âgée au seuil de la mort, qui mesure le prix de chaque instant. Une optimiste forcenée qui a pourtant vécu bien des épreuves au cours de son existence. Hugo et Blanche, une rencontre plus qu'improbable ? Que pourrait-il en surgir de bon ?

Roman écrit dans la veine initiatique de "L'Oracle della Luna" ou de "L'âme du monde", oeuvre profonde et riche en réflexions, conseils de vie et vérités, "La Consolation de l'ange" de Frédéric Lenoir, qui est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, des fictions, des essais et des documents, nous offre en parallèle le récit de la saisissante expérience vécue par Blanche alors qu'elle n'avait que dix-sept ans, expérience qui a radicalement transformé sa vie, et le dialogue nourri de Blanche et de Hugo, que près de trois générations séparent, autour de grandes questions, avec leurs tenants et leurs aboutissants, sur la vie, la mort, Dieu, le destin, la liberté, le bonheur, l'amour, et encore bien d'autres thèmes évoqués par l'un ou par l'autre, Victor Hugo n'étant point en reste par le truchement de sa poésie, de ses Contemplations notamment, le dialogue prenant le chemin du parcours initiatique à partir de ce moment où Blanche se met à lui relater l'éprouvante expérience qu'elle a vécue en janvier 1945, peu de temps avant la fin de la seconde guerre.

Secoué dans tout son être, Hugo écoute Blanche, lui répond, s'interroge, s'éveille à nouveau progressivement, la vieille femme au crépuscule de son existence lui assénant finalement que tout le chemin de la vie, c'est de réussir à passer de l'inconscience à la conscience, et de la peur à l'amour. "Notre vie ne peut être pleine de sens, belle, réussie, sans notre consentement. Tout réside dans notre regard..." Quand Hugo réalise enfin que Blanche n'en a plus que pour quelques jours à peine, celle-ci lui propose subitement de partir pour la baie de Kernic, le jeune homme toujours peu convaincu de la véracité de l'expérience vécue par Blanche. Sa conscience a-t-elle réellement quitté un temps son corps ? "...Je vois apparaître une silhouette blanche à forme humaine, mais je sens qu'il ne s'agit pas d'un être humain. Cet être progresse vers moi. Au fur et à mesure qu'il s'approche, je ressens un amour puissant réchauffer mon coeur. Ma peine infinie est comme brûlée par cet amour infini. Qui est donc cet être de lumière qui irradie un amour inconditionnel ? Il doit entendre ma question car j'entends distinctement en moi cette réponse : Je suis l'ange de la consolation." Un Frédéric Lenoir très maîtrisé parsemé de vers de Victor Hugo et de Charles Baudelaire, où au détour d'une page, on entend soudain : "Angie, Angie, When will those dark clouds all disappear, Angie, Angie..." Clap?

Ange2

Ajouter un commentaire