Créer un site internet

Des ailes d'argent, de Camilla Läckberg, par Thierry-Marie Delaunois

Desailesdargent1

 

 

 

 

"La panique des premiers jours commençait à s'estomper. La police l'appelait quotidiennement pour s'assurer que tout allait bien, même s'il était improbable que Jack soit assez stupide pour se pointer chez elle. Mais à en juger par ses déclarations lors du procès, il était convaincu que Julienne était en vie, ce qui constituait un danger mortel..." Faye et sa fille Julienne sont-elles réellement en danger ? Jack, son ex-mari, les recherche-t-il activement ?

Trépidant écho au destin de tant de femmes confrontées à un monde souvent réglé par la perversité de l'homme, roman à suspense au message résolument féministe, "Des ailes d'argent" (Actes Sud, 2020) de Camilla Läckberg, auteure née en 1974 également co-fondatrice de la société d'investissement "Invest in her", nous propose de suivre Faye, une énergique femme d'affaires, dans sa lutte pour sauver l'entreprise qu'elle a créée. "Revenge", une entreprise florissante dont elle tient les rênes, mais ce n'est pas uniquement Faye que nous suivons le coeur battant : nous vivons aussi en parallèle l'adolescence agitée de la jeune Mathilda au sein de sa propre famille, son père caractériel, sa mère battue, son frère sur la mauvaise voie, inquiétudes, angoisse, douleur morale et physique à la clé, de quoi sombrer totalement. En principe.

Une vie paisible à l'étranger, son ex-mari infidèle derrière les barreaux, toute son existence aurait pu n'être qu'un long fleuve tranquille si elle n'avait pas découvert que pas mal d'actions étaient vendues derrière son dos, mettant en péril sa société. Sur le pied de guerre, Faye fonce, revient alors à Stockholm affronter l'ennemi, également d'impitoyables fantômes, ceux de son passé. Reine du polar scandinave, Camilla Läckberg, après avoir publié le saisissant "Cage dorée", nous prouve ici une fois de plus son sens inné de la dramaturgie allié à une plume habile, de qualité, le lecteur emporté par le courant : "Il n'aurait pas de difficultés à trouver Faye, mais sa mère et Julienne étaient à l'abri en Italie. Il n'y avait aucune trace, aucune preuve de leur existence - à part la photo que Faye conservait dans son sac. Elle savait qu'il était risqué de la garder, mais elle avait besoin de pouvoir parfois la regarder pour se rappeler  les choses essentielles." Peut-être aussi le pourquoi elle agit avec autant de désespoir et de détermination ?

Faye peut-elle faire confiance à ce singulier David dont elle est tombée amoureuse ? Qui est cette jeune Mathilda vivant loin de là, à Fällbacka ? "Des ailes d'argent", pourquoi un tel titre ? Les réponses sont à découvrir au coeur de ce énième opus haletant d'une auteure de haut vol.

Desailesdargent2

Ajouter un commentaire

Anti-spam