AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

Les autres lectures et appréciations de Thierry-Marie Delaunois écrivain

 

 Le pélerinage littéraire de l’auteur de 2006 à 2012, critères de sélection: coups de coeur...et hasard des rencontres.

       

  

"The Da Vinci code" de Dan Brown. Un bon suspense décodeur obligé. Que dire de plus? Brown nous entraîne, dévoilant ses connaissances d’un monde souvent insoupçonné.


 "Les piliers de la terre" de Ken Follett. La vie, la mort, l’enfer. Fameux. C’est une véritable brique en poche mais on tourne les pages sans faillir. En tout, pas loin de 900 pages vous attendent.

 

Follett

 

 

 

 

 

"Oscar et la dame rose" de Eric-Emmanuel Schmitt. Des rires et des larmes (ouvrage dédicacé) Difficile de parler de cet ouvrage! Il faut le lire, le vivre. L’histoire est pensée, originale.

 

"Si c’était vrai" de Marc Lévy. Originalité et entrain. Une réussite. Pour son premier roman, Lévy était inspiré. On s’attache à Lauren facilement.

   

"L’enfant de Noé" de Eric-Emmanuel Schmitt. Attachement et réflexion. Plongeons ici au coeur d’une histoire touchante, vasque fresque du coeur et de l’âme.

 

"Juste un regard" de Harlan Coben. Suspense et tension garantis. Le spécialiste du rouge et noir nous offre l’arc-en-ciel. Attention: avec Coben, il y a souvent plusieurs fils.

 

Coben

 

 

 

 

 

"La chambre des morts" de Franck Thilliez.  Angoisse, troubles, horreur (ouvrage dédicacé). Exemple-type du sanglant. Mais certains aiment ce genre.

 

"Jour de confession" de Alan Folsom. Un parcours de combattant. Un vrai labyrinthe, ce récit, mais bien mené. Ne pas lâcher plus de deux jours.

  

"Vous revoir" de Marc Lévy. Vous fuir, de préférence. Ici, no comments. Petite baisse de régime manifeste chez l’ami Marc.

Lévy


 

 

 

 

 

"In tenebris" de Maxime Chattam. Un véritable tunnel des horreurs. Un roman-kermesse selon moi: on voyage, on tourne, on s’angoisse.

 

"Et après" de Guillaume Musso. Mais y avait-il un avant? Pas mauvais, le Guillaume. Style fluide, délié, enlevé.

Nature...

 

 

 

"Sept jours pour une éternité" de Marc Lévy. Le paradis et l’enfer (ouvrage dédicacé). Dommage que cela n’ait duré que sept jours. Ce roman m’a partiellement inspiré pour "Y croire...".

  

"Seras-tu là?" de Guillaume Musso. L’amour, toujours. J’aime bien Musso. Simplicité, sensibilité et émotion l’habitent.

 

"La prochaine fois" de Marc Lévy. Allers et venues en première classe. Ce roman m’a également inspiré pour mon petit dernier. Le thème de la réincarnation.

  

"L’ombre du soleil" de Christelle Maurin. Mystères en demi-teintes. Ici, j’ai fait une plongée dans le passé littéraire et...Versailles m’a enchanté.

 

"Parce que je t’aime" de Guillaume Musso. Parce que je te lis avec plaisir. Rien à faire. Entre Guillaume et moi, les atomes sont crochus.

 

Musso

 


 

 

 

 

"Personne n’y échappera" de Romain Sardou. Bien. Je n’y ai pas échappé. Une bonne histoire. Le fils de... n’a plus à se faire un prénom.

 

"Labyrinthe" de Kate Mosse. Un extraordinaire voyage. Fameux par le travail de recherche et la chronologie des faits notamment.

  

"Debout les morts" de Fred Vargas. Une intrigue très réussie. Vargas, encore un style qui me plaît: allègre, plaisant, dynamique bien souvent.

 

"Harry Potter et les reliques de la mort" de J.K.Rowling. Une conclusion mirobolante. Encore une brique mais qui aime l’avalerait. Lue pendant mes vacances à la côte belge, par curiosité.

  

"Twist" de Delphine Bertholon. Un bijou d’humanité. Que dire? C’est un petit chef-d’oeuvre de sensibilité. La petite, ses Converse, son cahier,...

 

"Pardonnez nos offenses" de Romain Sardou. Une grand-messe médiévale. Des allures de Bible selon Romain, préfigurant d’une certaine manière "America".

 

Sardou

 

 

 

 

 

"Pavillon 38" de Régis Descott. Enfer rouge sang garanti. Ici, mon "pire" roman d’horreur! Et ce serpent... Une réussite dans le genre.

  

"Délivrez-nous du mal" de Romain Sardou. Une suite, délivrance non garantie. Romain se déchaîne et réussit très bien son coup, façon de parler!

 

"Le sang des Atrides" de Pierre Magnan. De la véritable littérature policière. Un "vieux classique" mais d’une très bonne facture. Parfois, j’alterne l’ancien et le nouveau.

 

Partition...

 

 

 

 

 

"La forêt des Mânes" de Jean-Christophe Grangé. Effroi, stupeur et tremblements. Le style de Grangé est coupant, net, sans fioritures. Difficile de quitter cette forêt!

  

"Peur noire" de Harlan Coben. Un suspense à découvrir sans peur. Fan de Coben, oui, je le reconnais! Encore un roman avec lequel on ne s’ennuie pas.

 

"Que serais-je sans toi?" de Guillaume Musso. En effet, à deux, c’est toujours mieux. Un peu répétitif dans le genre, et les coïncidences curieuses, mais c’est un bon roman.

 

Nobel bien sûr...

 

 

 

 

 

 

"Le premier jour" de Marc Lévy. Une jolie plongée pleine de verve et d’esprit.

"La première nuit" de Marc Lévy. Une fin de voyage turbulente.

Les deux se complètent. Ici, Marc mélange un peu les genres. Robert Laffont a fermé les yeux.

 

"Huis clos en Toscane" de Diana Lama. Sensibilité et péril en la demeure. Huis clos, en effet, dans un style parfois mirobolant. A l’italienne.

  

"La secte des égoïstes" de Eric-Emmanuel Schmitt. Une première oeuvre très réfléchie (ouvrage dédicacé). J’avais manqué le premier de EE. J’ai accroché malgré la noirceur de certains personnages.

 

Schmitt

 

 

 

 

"La tectonique des sentiments" de Eric-Emmanuel Schmitt. Magnitude 7.9. Ah! Surtout du théâtre avec des sentiments à gogo, mais les dialogues sont parfaits.

 

"Dortoir interdit" de Serge Brussolo. Echec et mat de grande envergure. Un grand roman, réfléchi, parfois lent mais ça passe. 

  

"La tête en friche" de Marie-Sabine Roger. Une consécration de sentiments de tous ordres. Fameuse rencontre, un peu réchauffée mais au style accrocheur et inénarrable.

 

"Quai des enfers" de Ingrid Astier. La Seine en rouge et noir. Un bon policier: en plein Paris, en eaux troubles. J’ai aimé.

  

"La fille de papier" de Guillaume Musso. Autant en emporte la plume. Fantaisie, légèreté, charme et profondeur au rendez-vous. Comme sur mon site.

 

"La délicatesse" de David Foenkinos. Franchement...très délicat. Encore une perle de la littérature selon moi, au joli phrasé.

 

"La rêveuse d’Ostende" de Eric-Emmanuel Schmitt. La mer, l’amour, la mort. Justement je me trouvais à Ostende quand j’ai lu cet ouvrage très réussi. Chaque nouvelle en vaut la peine.

 

Soleil...

 

 

 

 

 

"Sans un mot" de Harlan Coben. Un bon polar, bien mené. J’ai aimé. Pourquoi? Question d’affinités entre Harlan et moi. Il a de l’imagination.

  

"Danse macabre" de Stephen King. La symphonie fantastique. No comments! Original mais... tortueux.

 

"Ma vie avec Mozart" de Eric-Emmanuel Schmitt. Une saga pour mélomanes en ut majeur. Avant de lire le "Beethoven", fallait que je visite Wolfgang. Etant mélomane, j’ai tout COMPRIS!

  

"Quand je pense que Beethoven..." de Eric-Emmanuel Schmitt. Puissance et optimisme (ouvrage dédicacé). Titre complet: Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent... Par crétins, il faut entendre ici les ignorants, les nihilistes, les "insensibles"... Optimisme, courage, puissance et positivité, sont les maîtres-mots de ce récit.

 

"Concerto à la mémoire d’un ange" de Eric-Emmanuel Schmitt. Profondeur et sensibilité (ouvrage dédicacé). Le Goncourt de la nouvelle 2010! C’est tout dire. Et le message passe. J’ai eu l’occasion de le dire à EE.

 

concerto en Schmitt majeur

 

 

 

 

 

"Le secret des andrônes" de Pierre Magnan. Un classique du genre, incontournable. Encore un "ancien" mais bien mené: le style est fleuri, les descriptions superbes, la psychologie au rendez-vous.

 

Toujours là? C'est bien.

J'espère que vous vous plaisez sur cette page...

  

"Une forme de vie" de Amélie Nothomb. Une oeuvre surprenante, limite dérangeante (Voir courte appréciation sur le forum "littérature").

Nothomb

 

 

 

  

"Un cadeau inespéré" de Françoise Bourdin. Caramels et sucres d’orge au menu. Personnages pittoresques, un décor de rêve et un sympathique gamin pour un récit quelque peu sirupeux.

 

"Je l’aimais" de Anna Gavalda. Une confrontation enrichissante. Mais quelle rencontre à rebondissements! Anna, je t’ai aimée.

  

"Un monde sans fin" de Ken Follett. Le XIVè siècle dans toute sa "splendeur". La brique complémentaire aux "Piliers de la terre", deux siècles plus tard. Embarquez vous avec Merthin, Ralph, Caris et Gwenda notamment.

 

"Les moineaux d’Argelès" de Jean Hamel. Une vaste fresque du coeur et de l’âme. Jean Hamel a été mon professeur, il s’agit ici de son premier roman. Avis plus complet sur le site de l’éditeur Chloé des Lys.

 

Martha Grimes

 

 

 

 

 

"La maison du maître" de Martha Grimes. Une bonne lecture "so british", voyage avec Henry James. Critique plus complète sous la forme d’un article sur le mur Facebook de Delaunois.

  

"La femme au miroir" de Eric-Emmanuel Schmitt. Un étourdissant triptyque. Page spéciale sur ce site.

 

"Tuer le père" de Amélie Nothomb. Doux sorbet alliant narration, théâtre et silences. Page spéciale sur ce site.


"Boomerang" de Tatiana de Rosnay. Une mer d’émotions, d’une densité psychologique sans pareil. Commentaire plus approfondi actuellement sur le blog de ce site.


"Le Miroir de Cassandre" de Bernard Werber. Un monde aux multiples reflets émaillés d’ombres.   Commentaire plus fouillé actuellement sur le blog de ce site.

 

werber2.png

                                                             

 

 

 

 

 

 

"Lorsque j'étais une oeuvre d'art" de Eric-Emmanuel Schmitt. Beauté, malédiction, laideur, bénédiction.  Cette oeuvre d'une lucidité parfois extrême surprend, ravit, capture l'attention autant que la Joconde. Commentaire plus approfondi actuellement sur le blog de ce site.

 

"Les déferlantes" de Claudie Gallay. Une symphonie de sentiments emportés à tout vent. L'auteur devient ici narratrice, étudiant les âmes comme elle observe les oiseaux. Commentaire plus approfondi actuellement sur le blog de ce site.

 

"La consolante" de Anna Gavalda. Les tumultes du coeur et foisonnements de l'âme. Un fabuleux déferlement du quotidien sur deux personnages attachants. Page spéciale sur ce site.

 

"Le cortège de la mort" de Elisabeth George. Un véritable roman-labyrinthe à l'anglaise. Une double intrigue savamment orchestrée, très psychologique. Page spéciale sur ce site.


"Alchimiste" de Peter James. Un bien singulier voyage dans l'industrie pharmaceutique. Un fameux mélange de genre: policier, suspense, fantastique, science-fiction, mais réussi. Page spéciale sur ce site.


"Vogelsang ou la mélancolie du vampire" de Christopher Gérard. Le mythe du vampire dans un style fin de siècle. Un conte intimiste, philosophique, une écriture exigente, une réussite en soi. Page spéciale sur ce site.

 plage.png

 




"L'appel de l'ange" de Guillaume Musso. Un labyrinthe de sentiments complexe mais entraînant. Un roman mousseux, bulles thriller, polar, famille et romance garanties. Page spéciale sur ce site.

 

"L'étrange voyage de Monsieur Daldry" de Marc Lévy. Souvenirs, senteurs, un récit à la turque. Istanbul, Londres, le Bosphore, 1950, toujours un sens aigu de la narration. Page spéciale sur ce site.


"Les neuf dragons" de Michael Connelly. L.A. crime, Hong Kong sous tension, un père et sa fille. Une oeuvre documentée sur le fonctionnement de la police, Hong Kong et les Triades. Page spéciale sur ce site.


"Mendoza" de Carine Geerts. Un drame réaliste: social, romanesque et économique. Un bel ouvrage documenté sur les conflits sociaux, la vigne, et Mendoza: une petite réussite. Page spéciale sur ce site.


"Ce que je crois", essai de Jacqueline de Romilly. Lumière, bonheur, joies et bienfaits...possible! Ecrite en 1974 mais toujours d'actualité en 2012, une réflexion profonde et fougueuse. Page spéciale sur ce site.


"L'âme du monde", conte de Frédéric Lenoir. LeTibet, sept sages, les principes de la sagesse. Long fleuve d'enseignements, de paraboles à méditer, de citations de sages à mémoriser. Page spéciale sur ce site.  

 

"Sanctus" de Simon Toyne. Thriller mystique, affolant, empli de mystère. Une véritable plongée dans l'univers des sancti, un ordre aux motivations douteuses. Page spéciale sur ce site.

vitrail1.jpg

 

 

 

 

 

 

"L'enfant de personne" de Charlotte Link. Un voyage narratif dans le temps. Un bon suspense psychologique autour d'une histoire touchante. Page spéciale sur ce site.


"Comme des larmes sous la pluie" de Véronique Biefnot. Une oeuvre intéressante, en deux temps - avant et après "le choc" -, d'une artiste plurielle, récit maîtrisé et audacieux. Page spéciale sur ce site.

 

"Longtemps, j'ai rêvé d'elle" de Thierry Cohen. Les méandres du coeur et de l'âme 100% maîtrisés, psychologie tous azimuts, des personnages pittoresques: une petite réussite. Page spéciale sur ce site.

 

"Meurtres pour rédemption" de Karine Giébel. Un bon policier, suspense implacable garanti, un scénario bien ficelé et beaucoup de psychologie dans ce Giébel. Page spéciale sur ce site.


"La liste de mes envies" de Grégoire Delacourt. Plaisant, cocasse, savoureux. Un roman-sucette. Des banalités présentées avec originalité mais profondeur et sensibilité de mise. Page spéciale sur ce site.


"Des vents contraires" de Olivier Adam. Un roman alliant les nuages et la clarté, fort et fragile, noir et lumineux. La puissance des liens, des sentiments, un texte dense, compact comme l'océan. Page spéciale sur ce site.


"Le serment des limbes" de Jean-Christophe Grangé. Une histoire bien ficelée, enquête serrée sur le Diable, le coma, l'expérience de mort imminente. Anxiété, complexité, atrocité. Page spéciale sur ce site. 

notredame.jpg

"A découvert" de Harlan Coben. Un roman jeunesse, tour de force de l'auteur, mettant en scène Mickey Bolitar quinze ans à la recherche de sa blonde copine mystérieusement disparue. Une petite réussite. Page spéciale sur ce site.


"Grand Maître" de Jim Harrison. Un faux roman noir imbibé de truites, de whisky et de femmes, sorte de fourre-tout imprégné d'humour et de désespoir, de réflexions, de souvenirs et de considérations parfois chaotiques. Page spéciale sur ce site.


"Le Livre des Âmes" de Glenn Cooper. Un jeu érudit, thriller intense incluant une chasse au trésor, un voyage dans le temps, faisant suite au "Livre des Morts" avec brio. Page spéciale sur ce site.


"Les visages" de Jesse Kellerman. Etonnant voyage dans une galerie où s'exposent une cascade de dessins hallucinants, périple dans le passé tumultueux d'une famille vraiment pas comme les autres. Page spéciale sur ce site.

 

Pour découvrir les critiques et commentaires, dirigez-vous vers le menu, à droite, tout en bas pour un accès aisé ou cliquez ici sur la première critique:

La femme au miroir de Schmitt,selon Thierry-Marie Delaunois écrivain

  

 

  

Commentaires (1)

1. Nath (site web) 15/11/2015

MMMMMMMMDDDDDDDDDDDDRRRRRRRRRRRRRRRR

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!