AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

Lumière noire, de Lisa Gardner, par Thierry-Marie Delaunois

Lumierenoire1

 

  "Mes doigts se crispent sur les morceaux de bois. Pas très grand, le type. A moins qu'il n'ait la tête rentrée dans les épaules? Il se déplace prudemment, très prudemment, comme pour ne pas me réveiller. Je me dis une nouvelle fois qu'il ne faut pas bouger. Rester parfaitement immobile. Attendre que l'individu soit tout à fait entré dans la pièce. Sauf que, sur le seuil, il s'arrête. Lève un bras. Pour vaporiser une drogue? Me faire perdre connaissance? Je n'y tiens plus..." Kidnappée chez elle, enlevée pour la seconde fois de sa vie, Flora Dane a appris à survivre mais se retrouvant enfermée dans une chambre d'un noir opaque, elle comprend que cette fois elle a fort peu de chances de s'en sortir. Mais la meilleure défense n'est-elle finalement pas la contre-attaque et avec les moyens du bord? De maigres ressources qui sont à sa disposition! Tout et rien peut se révéler utile et même efficace lorsqu'il s'agit de survivre...

  Dixième roman d'un grand nom du thriller psychologique, à l'écriture vive et nette, dans lequel présent et passé se côtoient sans relâche, plus de cinquante nuances d'angoisse parcourant l'ouvrage où l'obscur règne en maître, "Lumière noire" (titre original: "Find her") de Lisa Gardner a été lu - croyez-le ou non - par Harlan Coben himself qui au final a ces simples mots: "A ne manquer sous aucun prétexte!" Réellement aucun?

  472, c'est le nombre de jours passés par Flora en captivité, au début dans une caisse en forme de cercueil, son seul espoir, son seul objectif: survivre pour se venger de son ignoble kidnappeur mais enfin sortie de ce long cauchemar, impossible de retrouver une vie normale: une nouvelle Flora est née, marquée à vie par l'épreuve et elle ne peut s'empêcher un jour de se lancer à la recherche d'une disparue, Stacey Summers, qui lui vaut d'être une nouvelle fois capturée. Nous suivons en parallèle les efforts de Flora pour comprendre ce qu'on lui veut, ce qui lui arrive et parvenir à se tirer de ce très mauvais pas, le récit de son effroyable captivité antérieure marquée par l'horreur et la démence de son bourreau, et l'enquête du commandant D.D. Warren de la police de Boston diminuée par une sérieuse blessure à l'épaule, qui se retrouve flanquée du flegmatique docteur Samuel Keynes, agent fédéral et victimologue.

  Le sauvetage d'une victime de kidnapping, c'est à la fois la fin d'une épreuve et le début d'une autre, le soutien et l'assistance essentiels pour retrouver notamment courage et foi en la vie, "Lumière noire" puisant directement ses informations auprès du F.B.I. et de leur service d'aide aux victimes et familles impliquées. Doit-on alors s'étonner que le roman soit dédié à tous les survivants de ce type de calvaire?

  Au début d'une telle épreuve, quand on se réveille pour la première fois enfermée au fond d'une caisse, le noir étant complet, total, on songe que ce n'est pas possible et on essaie de repousser le couvercle bien sûr. On frappe ensuite les côtés avec ses poings, on martèle le fond avec ses talons et quand vient soudain la prise de conscience de son incarcération, soit on abandonne, soit on se bat, ce que décide de faire Flora, Lisa Gardner démontrant ici un fameux savoir-faire et une belle et intense proximité avec ses personnages, un de ses talents: une narration à fleur de peau, à fleur de corps. Capturée pour la seonde fois, Flora sait à présent se défendre mais ce n'est pas tout...: "Je n'y tiens plus. Je bondis. Dans un bruit de chaînes, je me lève et je me jette vers l'avant en tirant sur ma longe. Je ne réfléchis plus, j'agis, mes mains jointes refermées autour des morceaux de pins. L'homme comprend trop tard ce qui se prépare. Il se retourne pour se défendre, lève un bras pour parer le coup. Mais..." Une lutte âpre en perspective? Pour la survie? Retrouver la liberté?

  502 pages (et pas en format en poche) d'une grande intensité vous attendent, la traduction de l'anglais par Cécile Deniard fluide, réussie! Flora vous entraînera sans conteste dans son sillage, Flora avec ses peurs, ses angoisses, ses abattements et sursauts, ses pensées et raisonnements précis, essentiellement d'ordre pratique, son courage mis à rude épreuve. Si l'on n'a ni faim, ni soif, ni froid, ni trop chaud, ni mal, c'est que tout va bien, non? Que l'on est suffisamment bien pour faire face? A vous maintenant de vous faire votre propre opinion en plongeant au coeur de cette "Lumière noire" qui ne vous laissera point indifférent, plus de cinquante nuances de noir garanties!

Lumierenoire2

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!