AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

L'âme du monde de Frédéric Lenoir lu par Thierry-Marie Delaunois

amedumonde.jpg 

  "C'est comme ces montagnes. Chacune est un sommet qu'on peut gravir. Mais à quoi sert de les comparer? Chaque sommet est beau et chaque chemin est riche d'enseignements. Chaque sentier est fait d'obstacles à surmonter et laisse découvrir des paysages magnifiques. Ce qui compte, ce n'est pas de gravir cette montagne, ou bien celle-ci, ou bien encore celle-là, mais de parcourir le chemin. Et de le faire avec attention, avec persévérance, avec le coeur ouvert et l'esprit vigilant..."

  Né en 1962 à Madagascar, Frédéric Lenoir revêt plusieurs casquettes: journaliste, philosophe et historien des religions, romancier et scénariste de BD, auteur de théâtre et essayiste. Français, docteur de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, une thèse sur le bouddhisme en poche, l'auteur nous transmet ici ses connaissances philosophiques et spirituelles: récit envoûtant, conte initiatique touchant autant le coeur que l'intelligence, truffé de brèves histoires issues de traditions orales circulant parfois depuis des siècles, "L'âme du monde", à sa lecture, nous investit, l'âme du monde, force bienveillante et mystérieuse maintenant l'ordre du monde, l'harmonie de l'univers, invisible à nos yeux d'êtres souvent tournés vers le matériel. C'est ainsi, ne le nions pas!

  Appelés de manière fort énigmatique à transmettre un message qui répond aux questions essentielles - mais, au départ, ils l'ignorent -, sept sages se retrouvent bientôt dans un petit monastère perdu des montagnes tibétaines: Rabbi Schlomo, rabin kabbaliste juif; Ansya, chamane nomade gardienne de troupeaux; Pedro, moine catholique brésilien; Ma Ananda, mystique hindoue sans âge; Maître Kong, vieux maître taoïste chinois; Cheik Youssuf, maître soufi musulman; Gabrielle, philosophe néerlandaise disciple des sages stoïciens et de Spinoza, accompagnée de sa fille Natina, beauté blonde aux yeux bleus de presque treize ans. Un peu de jeunesse... pourquoi pas?

  Soudain surgit la véritable raison de leur présence à Toulanka: leur mission: transmettre les principes fondamentaux de la sagesse en sept points qui résument l'essentiel de celle-ci à Natina et Tenzin Pema Rinpoché, jeune lama de douze ans reconnu comme la réincarnation d'un grand maître spirituel. Pressentant l'imminence d'un cataclysme planétaire, les sages délivrent alors leur message en sept jours, parlant chaque jour tour à tour. Expliquons brièvement de quoi il en retourne.

  1. Du sens de la vie. Clarté de l'esprit et bonté du coeur! Vivons pleinement, les yeux ouverts, avec conscience et attention. Le port: la faim de l'âme, une vocation. La source: la réalisation de soi, le bonheur définitif. "Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. L'insatisfaction apporte le malheur, même dans la richesse". Hâtons-nous de vivre selon le Bien, chaque jour est une vie. Bien!

  2. Du corps et de l'âme. Le cocher et ses deux chevaux: l'esprit, le corps physique et le corps psychique. Apprenons à cultiver les trois, favorisons la bonne entente de ces trois dimensions de notre être. Le travail d'introspection mène à la connaissance de soi, l'esprit étant cette âme spirituelle s'incarnant en deux lieux, se manifestant par deux voix: l'intelligence et le coeur. Très bien!

  3. De la vraie liberté. Le début de la libération passe par la connaissance de soi: on ne naît pas libre, on le devient. L'esclavage est intérieur, les techniques thérapeutiques sont là pour trouver confiance et juste amour de soi. Résultat? La croissance de l'être. Beau!

  4. De l'amour. La morale est la loi de la raison, l'amour est la loi du coeur. Sachons pardonner, consoler, partager, donner, tâchons de toujours comprendre. "Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'il te fasse." Très beau!

  5. Des qualités à cultiver et des poisons à rejeter. Le discernement mène au choix. Cultivons l'émerveillement, fuyons l'indifférence et l'insensibilité, accueillons et entretenons l'effort et la douceur, la bonne humeur, la gaieté et l'humour, la foi et la confiance, la générosité, le courage et la force, la bienveillance et la bonté, l'esprit de vérité et la souplesse, l'humilité, le contentement et la sobriété, la gratitude, la prudence, la tempérance, la patience et la persévérance, l'esprit de service, le pardon, la miséricorde et la tolérance. Un vaste programme, une belle parabole.

  6. De l'art de vivre. Trouvons le juste équilibre entre attachement et détachement, restons cohérents, pensées, paroles et actes devant se conjuguer, vivons l'instant pour atteindre un jour l'équilibre émotionnel, psychologique et spirituel. On peut y arriver.

  7. De l'acceptation de ce qui est. "Nous sommes ce que nous pensons". Ne refusons rien de la vie, acceptons et intégrons la douleur s'il le faut, elle se diluera, crions OUI à l'être, au réel, à la vie, soyons pleinement ouverts au monde tel qu'il est, vivons l'aventure intérieure de la sagesse. Au bout du compte? L'amour devient l'unique force qui meut la vie. De l'ignorance à la Connaissance, un grand voyage. Enfin!

  Mais ne dévoilons pas tout même si des événements inattendus vont émailler l'enseignement des sages, parfois perturbants, à l'occasion surprenants, Tenzin et Natina se rapprochant, victimes de leurs premiers émois quand survient alors le cataclysme, effrayant, apocalyptique, Tenzin se retrouvant seul, sa mission: consoler les éventuels survivants pour qu'ils s'accomplissent, au bout du voyage,  dans une responsabilité et un amour universels. Comme c'est beau mais...

  Mais y a-t-il des rescapés? Natina a-t-elle été épargnée, si oui, où est-elle passée? Cet enseignement reçu, Tenzin parviendra-t-il à le transmettre? Gardera-t-il confiance, et qu'a-t-il finalement retenu? Conte au style fluide, délié et dépourvu de préciosité, "L'âme du monde", telle une odyssée, vous entraînera sur un sentier émaillé de doutes et de lumière, vous conduira "à vous toucher vous-mêmes": les interrogations, pour qui entrera dans le récit, seront nombreuses: les pauses, nécessaires; les regards, intérieurs. "Allons, mets-toi en marche et va vers toi-même! Alors l'univers te sourira."

  Toujours présent, devant votre écran? Vous avez brillamment franchi le premier col. Félicitations!

amedumonde2.jpg 

 

 

 

Visitez  Sanctus de Simon Toyne lu par Thierry-Marie Delaunois

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!