AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

Grand Maître de Jim Harrison lu par Thierry-Marie Delaunois

harrison1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  "Mettant le livre de côté, il décida de prendre des notes sur ses activités pour y voir plus clairToute sa carrière, il avait griffonné dans des calepins afin de préparer les insupportables rapports qu'il était contraint de rédiger pour ses supérieurs hiérarchiques. Bien qu'incapable d'écrire de la bonne prose, il savait la reconnaître. La lecture de tant de pensums de nature historique ne l'aidait certes pas. Imitant les spécialistes, il avait tendance à accumuler les précisions afin d'éliminer toute ambiguïté." Selon Kirkus Reviews, "tout à la fois un roc et un vieux débris dont les valeurs morales s'étiolent, le détective Sunderson fait de sa fausse épopée un des récits les plus mémorables de Jim Harrison".

  Fausse épopée et mémorable? Oui: faux roman noir d'un écrivain né en 1937 dans le Michigan auteur de "Légendes d'automne" et "Les jeux de la nuit" (2010) notamment, sorte de fourre-tout tragicomique imprégné d'humour et de désespoir, "Grand Maître" aurait bien pu s'intituler "Itinéraire d'une vieille bique quasi retraitée, limite désespérée, en quête de dérivatifs culinaires, sexuels et alcoolisés", l'oeuvre se présentant bien souvent tel un portrait-documentaire sur la complexe personnalité d'un félin sur le qui-vive, qui pourtant n'hésiterait pas à en découdre bien qu'en fin de course après quarante longues années sur le terrain.

  Soixante-cinq ans au compteur, l'inspecteur Sunderson, police du Michigan (on s'en doutait...), le physique de Robert Duvall en un peu plus enrobé (pourquoi pas?), propriétaire d'une antique Subaru, divorcé (encore un...) de Diane depuis près de trois ans, la belle s'étant remariée, travaille sur une dernière affaire, enquêtant sur l'inquiétant Dwight, dit "Grand Maître", chef d'une secte hédoniste aux multiples facettes, aux activités peu claires, ceci sans se passer de la pêche à la truite, la chasse au coq de bruyère et à la bécasse, la lecture et la marche, ses activités favorites, n'oubliant jamais au passage de s'imbiber de whisky, de vin et de femmes. Ses calepins? Un véritable défouloir, y notant ses impressions à la manière d'un sage, ses pensées, ponctuelles et/ou anecdotiques, sous la forme de listes non exhaustives (hélas...). Son hypothétique acolyte dans l'histoire? Mona, sa jeune voisine goth, seize ans, as des hackers, déjà très mûre, doucement déjantée, Sunderson en peine de réprimer ses propres démons car elle est très femme.

  Pour Harrison, l'enquête de Sunderson est un évident prétexte pour débattre de tout et de rien, des rapports improbables entre religion, alcool et sexe, pour présenter en l'occurrence le Michigan et l'Arkansas, ses saisons, ses vallons, pour parler aussi des Indiens, de ce qui caractérise son pays, sa force, ses valeurs, ce qui donne au final un récit très narratif, peu de dialogues l'émaillant, une oeuvre où l'on passe au quart de tour d'un sujet à l'autre, souvenirs, descriptions et réflexions s'entremêlant gaiement, à la traduction parfois chaotique quant à la concordance des temps mais on s'y fait: qui aime la densité de l'auteur et son style que l'on pourrait parfois qualifier d'implacable tel l'Ouest américain, sera séduit. Et l'on sent également le routinier de l'écrit et le cow-boy empathique derrière le personnage de Sunderson, à découvrir au détour d'un bon whisky, de réflexions à l'occasion tordues et/ou cocasses et de considérations éliminant toute ambiguïté: "Comment croire que le coupable, aussi improbable que cela puisse paraître, est seulement entré récemment, peut-être dans le mois qui a suivi son retour de Milwaukee, en possession de munitions à caractère illégal, et surtout destinées à des armes illicites, car entièrement automatiques?, ce genre de choses. A l'inverse, Diane écrivait magnifiquement, surtout dans son mémoire publié par l'université du Michigan et consacré aux aventures de la famille de son père dans le commerce du bois. Elle écrivait tous les jours dans son journal intime, lisait de nombreux essais et de la littérature de qualité. Bien qu'appréciant les livres de Hemingway consacrés à la pêche, il n'avait pas réussi à finir "le soleil se lève aussi"..." Le soleil se lèvera-t-il pour Sunderson et qui est le Grand Maître en fin de compte? Dwight le Gourou, Sunderson ou Harrison? Le lecteur en fait car c'est à lui de juger. Lui qui fera le jour ou la nuit, la pluie ou le beau temps sur ce faux roman policier.

harrison2.png 

 

 

 

 

Visitez Le Livre des Âmes de Glenn Cooper lu par Thierry-Marie Delaunois

Commentaires (3)

1. Steffanie Marquena (site web) 08/01/2014

What college-university has a good creative writing program or focus on English?

2. Londa (site web) 05/01/2014

Well, that is my first check out to www.thierry-mariedelaunois.com ! We are a group of volunteers and starting a brand new initiative in a regional community in the exact same niche. Your blog supplied us valuable information to work on. You have done a marvellous task! wish you all the best in 2014!

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!