AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

toile

Une question de recul, par Thierry-Marie Delaunois écrivain et chroniqueur

Viemort1

 

 

  Zut! me voici face à une flaque d'eau conséquente et impossible de la contourner! Elle m'empêche de progresser. Que faire? Mais bien sûr! Prenons un peu d'élan et sautons par dessus! Je recule, deux enjambées, puis je m'élance et...réussi! Je suis un champion.

  Mince alors! Au cours de sa randonnée matinale, ma copine Angélique s'est subitement retrouvée devant un trou béant dans le sol; ici aussi impossible à contourner mais... pas si large en fait! Il lui suffisait d'un bête saut par-dessus pour qu'elle puisse poursuivre son chemin...mais non! Il était quand même large, ce trou! Mais plus elle prendrait de l'élan pour le franchir, plus elle aurait de chances d'atteindre le côté opposé sans dommage! Renoncer? Pas son genre! Confiante, Angélique se mit alors à reculer. Résultat des courses, plutôt de la course? La poursuite de sa balade avec un joli sentiment de victoire! Qui ne risque rien n'a rien et mieux vaut l'échec, non, une expérience malheureuse dont on peut tirer une leçon, plutôt que battre en retraite car les remords et les regrets ne tarderaient pas à poindre.

  Lorsque j'étais en humanités, mon professeur de math m'envoyait régulièrement au tableau résoudre une redoutable équation et le nez collé sur l'énigme, je réfléchissais souvent un bon bout de temps. "Regarde l'ensemble, mon gars, et la solution devrait apparaître!" lança-t-il un jour. Sceptique, je décidai malgré tout de reculer pour pouvoir mieux me rendre compte de ce qui n'allait pas. Trois minutes plus tard, je regagnais ma place, victorieux.

  Un jour, à un âge plus avancé, saturé par d'innombrables contraintes et les obligations liées au quotidien, bloqué dans l'avancement de mes projets car tout finissait par se mélanger dans mon esprit en raison de l'épuisement, le stress s'y mêlant, je choisis de prendre de belles vacances; le vide se fit, la réflexion suivant, et une à une je notai les solutions qui m'apparaissaient aux problèmes existants. Le résultat à mon retour? Une belle clarté qui déclencha une motivation nouvelle, d'où un moral meilleur et je pus à nouveau progresser dans ma vie.

  Mais quel est donc le point commun entre ses quatre expériences? Le recul, le retrait, non pour fuir la difficulté mais pour faire le point et pouvoir finalement prendre conscience que l'on peut s'en tirer avec parfois quelques prises de risques. Ne dit-on pas que la chance, qui n'en est pas réellement une, sourit aux audacieux? D'accord, certains problèmes restent insurmontables, n'ayant pas de solution, nécessitant alors un changement de cap radical, mais accordons-nous toujours le temps de la réflexion pour décider si, oui ou non, je saute! Les mots-clés de cette réflexion? Souci, réflexion - justement! -, recul ou retrait, élan, saut et... qui vivra verra! Mais attention: évite à tout prix de prendre du recul si tu as un précipice derrière toi. Tu dois toujours à la fois faire face - au problème, il va s'en dire! - et tenter d'assurer tes arrières. D'accord?

  Cette publication - réflexion est d'une banalité extrême, me diras-tu? Mais une petite piqûre de rappel, comme pour une vaccination, ne fait jamais de tort! Merci de ton attention!

Bxfm3

Maison des Ecrivains, A.E.B. et...Bijou, par Thierry-Marie Delaunois écrivain

Maisondesecrivains1Aeb 2

 

 

 

 

 

  "Mmm... Je flâne et m'éclate à Bruxelles, plus précisément à Ixelles, chaussée de Wavre, me faufilant dans les moindres recoins, au courant de tous les potins car je fais partie du décor, donc aucune méfiance à mon égard! Je suis censé ne rien entendre ni ne rien comprendre. Pourtant...si vous saviez?

  A la hauteur du 150, fasciné, j'aime m'immobiliser! S'y dresse une superbe maison bourgeoise de style éclectique d'inspiration classique: la Maison Lemonnier - Maison des Ecrivains, siège social de l'A.E.B., une bâtisse propriété de la Communauté Française de Belgique, concepteur: André-Edouard Jolly, baron et lieutenant-général, 1799 - 1883.

  Pardon, je ne me suis toujours pas présenté: je suis Bijou, le chat du coin, curieux de tout et il m'est déjà arrivé de me glisser dans l'immeuble, une élévation enduite de trois niveaux et quatre travées, coiffée d'un large entablement sous fronton triangulaire; aux étages: des travées marquées par de larges pilastres à chapiteau corinthien; des baies surlignées d'un linteau mouluré en pierre frappé d'une clef décorative (Archives ACI/Urb 317 150). Oui, j'en sais des choses; de toute façon vous connaissez nos pouvoirs à nous, les chats! Ne jamais nous sous-estimer...

  Lemonnier, ai-je dit, plutôt miaulé? Camille Lemonnier, 1844 - 1913, animateur de la vie littéraire et artistique belge, romancier, conteur, dramaturge et critique d'art, qui a donné son nom au Musée devenu dès 1997 musée à part entière, affilié au Conseil Bruxellois des Musées, sa fille Marie ayant eu la brillante idée de confier à l'A.E.B. la gestion et la conservation de ses collections inestimables toutes regroupées au premier étage du bâtiment, de l'authentique! Souhaitez-vous goûter à un peu de Lemonnier au passage? Voici:

  "Des nuées grises s'amassaient au ciel, dérobant par moments la lune; une obscurité s'élargissait alors sur la campagne comme un fleuve profond; et le vent soufllant dans les orgues du bois faisait une rumeur grave qui s'étendait. Une angoisse mortelle avait pour jamais banni sa quiétude. Elle regardait la nuit noire comme son chagrin, le ciel voilé comme son âme et ce déclin de l'été semblable à l'amertume des jours qui commençaient pour elle. Des souvenirs l'assaillaient..." Extrait de "Un Mâle", 1888.

  Ne croyez point que seuls les humains puissent apprécier les mots sources d'émotions intenses, de vives sensations et de grands sentiments! Moi, je...mais revenons-en plutôt à nos moutons - je préférerais cette expression avec souris en lieu et place! -, à cet immeuble édifié en 1889 par le baron Oscar Jolly, le fils de l'autre, acquis par la commune d'Ixelles en 1924: c'est sur l'initiative de Eugène Flagey, le bourgmestre de l'époque, qu'il a été mis à la disposition de l'Association (1946) tant qu'il existerait afin qu'elle puisse y exercer les nombreuses et exaltantes activités conformes à ses objectifs. L'A.E.B., chat vaut vraiment le détour! A.E.B. pour Association des Ecrivains Belges de langue française, une prestigieuse association brillante par l'aura qu'elle véhicule et la qualité des oeuvres de ses auteurs, une véritable et vénérable caverne d'Ali Baba de Lettres tous genres confondus. Romans, poèmes, nouvelles, essais, théâtre, contes notamment. Foi de Bijou, il faut se rendre aux Soirées des Lettres de l'Association: mensuelles, elles se révèlent vivantes, chaleureuses, inspirées! Sachez que j'y entre en chat-imini, oreilles dressées, également attentif à ce que l'on ne découvre point ma présence qui serait probablement jugée inopportune...

  Fondée en 1902 par Octave Maus, l'A.E.B. a pour vocation d'étudier, de protéger et de permettre le rayonnement de Nos Lettres de langue française; sa revue, se voulant quadrimestrielle, son site internet et sa lettre rassemblent intelligemment réflexions et informations sur notre trépidante vie littéraire, ses Soirées constituant comme je viens de vous le révéler un moment d'extrême convivialité par les rencontres proposées et les présentations dynamiques d'oeuvres nouvelles, les prix qu'elle attribue encourageant les jeunes auteurs et récompensant des ouvrages de genre divers.

  Souhaiteriez-vous entendre et même écouter Anne-Michèle Hamesse, Présidente d'exception de l'Association, s'exprimer sur sa tâche et sur le rayonnement de nos Lettres? Visionnez dans ce cas ses vingt minutes d'interview réalisée par l'étonnant Philippe De Riemaecker, éminent reporter et correspondant, dans les locaux de l'A.E.B.

  Comme je vous l'ai dit précédemment, moi je ne suis que l'amical félin du coin mais, nom d'un chat, s'il y a un lieu réellement incontournable de notre Culture et de notre Histoire dans le quartier, c'est bien la Maison des Ecrivains, fière et forte, un...bijou si je peux me permettre! Allons! A bientôt pour la prochaine Soirée des Lettres, ces Soirées se déroulant presque toujours le troisième mercredi du mois à 18h! A présent je vous quitte car c'est l'heure de ma sieste...au soleil de Nos Lettres!

 

Lien vers l'interview: https//www.youtube.com/watch?v=NR5lf57eDgY

Maisondesecrivains3Maisondesecrivains2


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!