AupresdemablondeUne première lecture pour cette saison:Aupresdemablonde

 

Au fil d'Isis... & Les trois épreuves d'Isis

deux recueils de textes bien surprenants!

 

Une deuxième lecture:

Raconte-moi Mozart...

un cinquième roman se déroulant au coeur des Alpes-de-Haute-Provence!

 

Une troisième lecture:

Auprès de ma blonde

Le sixième roman, un suspense psychologique!

 

 

Charme, Légèreté, Humour et Convivialité sont les mots-clés de ce site.

Top du web catégorie littérature, un référencement optimal, de l'inédit,une page patrimoine, à consommer gratuitement et sans modération

 

 En 2 clics participez au SONDAGE de ce site

et inscrivez-vous en nombre à la NEWSLETTER

Aufildisis2

dédicaces

Thierry-Marie Delaunois: la séance de dédicaces, arme à double tranchant?

dedicace1.jpg

 

 

 

 

 

  Une belle arme qu'une séance de dédicaces: qu'il soit connu, reconnu ou les deux à la fois (mais les deux ne vont pas toujours de pair), l'auteur ne manquerait que rarement pareille occasion de mettre en valeur ses oeuvres et publications récentes et plus anciennes. Salon du livre, Foire du livre, séances en librairie, pourquoi dénigrerait-il les contacts? C'est également bon pour l'image: poignées de main fermes, sourires élaborés, échanges verbaux, souvent du verbiage mais qu'importe: l'auteur est valorisé et, cerise sur le gâteau, il vend davantage ses publications celles-ci une fois paraphées et/ou dédicacées. Quel amoureux des lettres ne serait pas intéressé par la signature d'un Schmitt ou d'un Jardin? La promotion des Lettres passe aussi par le chemin des dédicaces: dans les salons et foires, la cohue ne permet pas toujours un véritable échange mais l'oeuvre est malgré tout remarquée bien que ce soit ici surtout l'auteur qui soit mis en lumière. La séance en librairie? L'idéal selon moi car plus intime, réelle, permettant un meilleur partage d'idées et de points de vue.

  Mais il y a le revers: se montrer, n'est-ce pas de l'auto-satisfaction en puissance? Un signe d'arrogance? Une manoeuvre pour se faire applaudir ou féliciter, de se faire prendre en photos? Le "moi, je..." est alors comblé, principalement si la notoriété n'est pas liée à la qualité des ouvrages publiés. Se faire remarquer, c'est en fait un art: ne pas en faire trop ni trop peu, bien se placer, se positionner, mêler la pudeur et la mise en valeur, faire attention à ses propres paroles, le contraire d'un véritable échange. Rouler des mécaniques, réajuster son col, sa cravate ou son noeud papillon, ébaucher un sourire satisfait, cela se voit parfois dans un salon du livre, rarement le public est dupe. Une séance de dédicaces peut-elle en fin de compte dévaloriser un auteur? Certains écrivains n'apparaissent quasiment jamais non par dénigrement mais par prudence et/ou discrétion. L'oeuvre avant tout, son créateur ensuite. La question de l'image reste en suspens: venir ou ne pas venir? Parfois un dilemme par peur de se faire cataloguer dans la moins bonne catégorie. La séance arme à double tranchant? En quelque sorte. Dures paroles? Réalistes! En ce qui me concerne, cela restera toujours essentiellement un partage d'égal à égal.

dedicace2.jpg

 

 

 

 

 


Visitez le partenaire privilégié de ce site www.toplien.fr ,

aussi référencé sur le réseau des annuaires 118, webrankinfo, slytee.com, webwep,  la lettrine culture, affairesdujour.com,annubel.com, l'annuaire Web.org et l'annuaire indexweb.

 

Ne fuyez pas avant d'avoir lu... les textes INEDITS et participé au SONDAGE.

Inscrivez-vous également à LA LETTRE d'INFORMATION!

Merci à tous!